Le mois dernier j'ai pu découvrir un site "incontournable" d'Alsace, accompagné comme toujours de ma chère et tendre, lors de nos vacances (ou était-ce un long weekend? je m'y perds un peu avec toutes mes RTT :-)). Il s'agit de la montagne des singes. Un magnifique parc animalier que nous avons découvert par hasard.

Le hasard fait bien les choses

Durant ces vacances, nous avons visité les villes de Sélestat et de Colmar (bénéficiant toujours de son micro climat irrésistible). Sur la route séparant ces deux villes nous pouvons apprécier les vignes et aussi les châteaux au loin. C'est l'un de ces châteaux qui a attiré notre attention et nous avons décidé d'y aller faire un tour. Il s'agissait en fait d'un parc animalier : "la volerie des aigles". Malheureusement celui-ci était fermé, mais comme des panneaux de signalisation indiquaient "la montagne des singes" à proximité, nous avons tenté notre chance, et lui était bien ouvert. Nous y sommes donc entrés un peu par hasard et sans trop savoir à quoi s'attendre.
J'insiste un peu sur l'emplacement de ce parc. Vous l'aurez compris il est près de Colmar et de Sélestat, mais également non loin de l'imposant et impressionnant château du haut Koenigsbourg. C'est un secteur touristique que je ne peux que vous conseiller tant il y a de choses à voir et découvrir: les paysages, l'histoire, la nourriture ;-)... Tellement de choses à faire que "la montagne des singes" n’apparaît pas comme une priorité et pourtant, elle vaut le détour.

Quelques règles de bonnes conduites

Nous sommes arrivés à 11 heures un mercredi. La fréquentation était raisonnable, une cinquantaine de personne, donc pas de problème pour se garer ou circuler dans le parc. Une fois arrivés à l'entrée, l'attente n'a pas duré plus de cinq minutes, nous sommes donc arrivés rapidement au niveau de l'agent d'accueil. Je pensais payer le billet et partir jouer avec les ouistitis. Que nenni, l'accueil est des plus sérieux. Le personnel du parc nous remet une brochure d'explication mais énumère également toute une série de règles (à respecter scrupuleusement) pour notre sécurité, ainsi qu'une poignée de pop-corn chacun afin de nourrir les singes.
Les règles sont basiques mais indispensables: ne pas donner autre chose que le pop-corn, ne pas s'approcher et toucher les bébés, ne pas crier, ne pas avoir de nourriture sur soi, cacher le pop-corn. Le risque en cas de non respect est de se faire attaquer par un singe voleur ou désireux de protéger ses petits. Ce petit "rappel à l'ordre" permet de prendre conscience que l'on rentre sur le territoire des animaux et qu'il y a un risque, même si évidemment il ne s'agit pas de fauves.
Vous remarquerez au passage que la poignée de pop-corn est offerte gracieusement, alors que dans un zoo traditionnel il faut les payer.

Plein les yeux

Une fois la grille d'entrée franchie, nous entrons dans la forêt! Si un long chemin de terre permet de circuler facilement, il est bordé de barrière derrière lesquelles nous découvrons les macaques de barbarie (aussi appelés magots) à l'état presque sauvage, puisque vous les verrez grimper dans les arbres, se reposer sur des branches, ou chasser des insectes. Ils sont plus de 200 quand même, vous les croiserez sans mal.
La promenade est des plus agréable, un seul chemin donc pas de risque de se perdre ou de rater des choses. On peut observer les animaux qui vaquent à leurs occupations sans se soucier des visiteurs, lire les panneaux d'informations et ludiques, ainsi que se reposer sur les bancs ou juste s'installer et profiter de cet univers. Par contre, il faudra vous lever et laisser votre place si un singe décide de s'installer sur le banc. 
Un couple installé sur un banc a été rejoint par un singe. Lorsque l'un des guides du parc leur a demandé de partir, le couple a répondu "nous étions là avant". La scène et cette remarque m'a fait sourire :-).Les macaques de barbarie sont chez eux, nous ne sommes que de passage.
Vous pourrez d'ailleurs trouver un guide quasiment tous les 100 mètres. Polis et disponibles, ils pourront répondre à vos questions sur le mode de vie des magots, vous protégez des risques et anticiper les agressions ou les colères. Ils m'ont impressionné par leur sang froid, leurs connaissances et leur passion.

P1170851

Ma visite du parc a été riche en bons moments. Passé la surprise de voir ces animaux dans un milieu très proche de la vie sauvage, on peut savourer: les singes qui traversent devant vous, ceux qui sautent de branches en branches, ceux qui viennent vers vous pour réclamer le fameux pop-corn, c'est tout simplement dépaysant et magique pour les amoureux des animaux ou les simples curieux. Personnellement, je ne faisais pas le fier la première fois qu'un singe a mis sa main dans la mienne pour choper la friandise, j'ai même eu un moment de recul, mais c'est quelque chose d'unique et une belle expérience.
Par contre tout n'est pas idyllique, en une seule visite j'ai vu un singe se faire attaquer par quatre de ses congénères (et croyez moi, ça fait beaucoup de bruits et les visiteurs se tiennent à carreaux!) et j'ai cru qu'un magot allait s'en prendre à l'un des guides du parc. En effet, alors que celui-ci éloignait une mère magot et son petit, un des singes est accouru dans le dos du guide afin de défendre la femelle. Cette espèce est solidaire, ils se défendent entre eux et sont impulsifs, donc raison de plus pour bien respecter les règles de sécurité.


Le parc propose également un lieu assez insolite, avec un banc situé en hauteur sur une bute, duquel on peut voir les singes se désaltérer prés d'une rivière, mais également le château du Haut Koenigsbourg en arrière plan. Sublime.


Enfin, la visite est enrichie par des séances de nourrissage des macaques durant laquelle un guide intervient et prend la parole devant les visiteurs. Son discours est riche d'enseignements et a une vocation éducative à l'attention des plus jeunes. Le guide va nous expliquer le risque de disparition des espèces, les causes de ces disparitions, l’intérêt de ne pas enlever les espèces de leur milieu naturel (bon là, il y a un peu d'ironie quand même!),... Puis des informations plus basiques sur l'espérance de vie des magots, leur mode de fonctionnement et la construction des liens hiérarchiques entre eux. Nous sommes dans une région hautement touristique et donc, à la fin de l'exposé, le guide demande s'il y a des anglophones dans le groupe de visiteurs, si oui, il refait son discours en anglais. Puis il demande s'il y a des allemands, si oui, il enchaîne dans la langue de Goethe :-). Bref, de vrais professionnels qui rendent la visite agréable, intéressante et sécurisée.

 

P1170832

Infos pratiques

Les tarifs sont de 9 euros par adulte, 5,50 euros (pour les 5 à 14 ans) et gratuit pour les moins de 5 ans. Vous pouvez payer par chèque vacances, c'est ce que nous avons fait. Un dernier mot sur les horaires d'ouverture, celles-ci varient en fonction de mois mais le plus souvent le parc ferme entre midi et 13 heures. Mais votre billet est valabletoute la journée, vous pouvez donc faire une visite le matin, sortir du parc pour casser la croûte, puis revenir l’après midi. A noter que la montagne des singes est fermée de novembre à mars.

A l'entrée du parc, vous pourrez trouver un petit restaurant avec terrasse. Tandis qu'à la sortie se trouve la traditionnelle boutique souvenirs qui permet aux parcs animalier d'arrondir les fins de mois! Nous avons uniquement acheté des cartes postales car les macaques photographiés avaient de bonnes gueules :-) Sinon, il y a un large choix de mugs, peluches,...

Voilà pour ma visite de la montagne des singes. Si c'est impressionnant au départ, je n'en garde que des bons souvenirs car observer, nourrir (et accessoirement faire un selfie) avec ces bêtes est un super moment :-) Et je trouve le parc très accessible financièrement et humainement (politesse, gentillesse et pop-corn gratuit). Comptez entre 1h30 et 2h00 pour la visite.


Adresse: La montagne des singes - lieu-dit la Wick - 67600 KINTZHEIM (à coté de la volerie des aigles... et pas très loin du château du haut Koenigsbourg).

Note : 5/5